Le principe fondateur de Civitas Maxima repose sur la conviction que les victimes de crimes internationaux doivent devenir les acteurs de leur propre quête de justice.

Notre Vision

Un monde dans lequel les victimes des crimes internationaux ont accès à des mécanismes juridiques impartiaux et où les auteur-e-s sont traduits en justice.


Notre Mission

Civitas Maxima facilite la documentation des crimes internationaux et cherche à obtenir réparation au nom des victimes qui ne sont pas en mesure de faire valoir leurs droits, notamment en : 

1 - Collaborant avec et en développant les compétences de nos partenaires locaux dans les pays où de tels crimes ont été perpétrés. 

2 - Organisant des réseaux d’investigateurs et d’avocats afin d’assister les victimes dans leur quête de justice et de traduire les auteur-e-s de crimes devant les tribunaux nationaux, internationaux, ou étrangers, partout, en tout temps, et par n’importe quel moyen.

3 - Encourageant la prise de conscience des enjeux et les débats autour des procédures. Civitas Maxima œuvre également à outiller les communautés locales et à permettre aux victimes de faire valoir leurs droits devant leurs propres autorités.


Notre Nom

Civitas Maxima – Together against international crimes.

De par leur envergure et leur intensité, les crimes internationaux violent non seulement les droits des victimes individuelles, mais aussi notre humanité à tous. Dans ce contexte, l’expression latine « civitas maxima » laquelle peut se traduire par « citoyenneté universelle » - représente un appel à nous tous, citoyens du monde, à assurer la justice pour tous les crimes internationaux.

Fondée sur une conviction profonde qu’« autrui » n’existe pas, Civitas Maxima développe une coopération à l’échelle globale entre victimes, enquêteurs, avocats indépendants, et les autorités étatiques, indépendamment de la nationalité, l’ethnicité, l’appartenance politique ou religieuse, ou d’autres facteurs d’exclusion des acteurs en présence.


News & Blog

Thank You and a Recap of 2020

Dear Friends, This year has been challenging for everyone around the globe. With the spread of COVID-19, we had to adapt to a changing world. Despite this, the staff at Civitas Maxima continued to work tirelessly as the fight against impunity knows no hiatus. January: Kunti K., former United Liberation Movement of Liberia for Democracy […]

Lire la suite

Le procès d'Alieu Kosiah est partiellement reporté mais commencera malgré tout la semaine prochaine

The Trial of Alieu Kosiah Will Begin Next Week, but Is Partially Postponed Today, November 23, the Swiss Federal Criminal Court announced that the Alieu Kosiah trial will be partially postponed until the beginning of 2021 – tentatively in February. The Court has decided to only proceed with the preliminary questions and the hearing of the […]

Lire la suite

Justice Delayed, Justice Denied?

Justice Delayed, Justice Denied? By Kelsey Guthrie-Jones, Capacity Building Coordinator and Legal Counsel at Civitas Maxima Civitas Maxima and the GJRP have seen many successes in the eight years since our establishment in 2012. Across Europe and in the U.S., we have contributed to the arrest, and/or conviction of 8 high-ranking former commanders or officials of […]

Lire la suite