Sekou Kamara

Éléments clés

FactionLURD*
NationalitéLibérien
StatutEn attente d'un procès

Sekou Kamara, est un ancien commandant présumé du LURD (Liberians United for Reconciliation and Democracy). Le 26 mars 2022, M. Kamara a été arrêté à New York, aux États-Unis, à la suite d'une plainte pénale déposée auprès du tribunal du district de l’est de la Pennsylvanie en mars 2022. La plainte indique que M. Kamara aurait menti aux autorités d'immigration concernant son rôle présumé au sein du groupe armé. Selon la plainte, ses noms de guerre étaient K1 et Dragon Master.

Dans sa demande de visa américain, M. Kamara a déclaré n'avoir jamais participé ou été membre d’une "unité paramilitaire, d'un groupe d'autodéfense, d'un groupe rebelle, d'un groupe de guérilla ou d'une organisation insurrectionnelle".

La plainte des autorités américaines allègue le fait que M. Kamara aurait prétendument été un commandant du LURD, comme le décrivent plusieurs rapports médiatiques portant sur la seconde guerre civile libérienne, notamment un article du New York Times datant de 2003, ainsi qu’un documentaire.

Le 8 avrilème2022, M. Kamara a été libéré sous caution, mesure assortie d'une surveillance à domicile, sauf dans le cadre de déplacements concernant son emploi, le tribunal et des visites médicales.

L’affaire de M. Kamara est la troisième poursuite pénale publique à Philadelphie liée aux guerres civiles libériennes. Ceci après le procès de "Jungle Jabbah", ancien commandant de l’ULIMO, et de Thomas Woewiyu, former NPFL spokesman and minister of defense. Civitas Maxima and the GJRP provided assistance to the US authorities in these cases.

*Le rôle de M. Kamara au sein du LURD est allégué et sera la question centrale de cette affaire.