Le Journal de Musu est une bande dessinée illustrant la persévérance des liberiens qui cherchent à mettre fin à l'impunité après 14 ans de guerres civiles consécutives. Il raconte l'histoire d'une jeune fille courageuse à Monrovia, Liberia. Avec sa famille déchirée par les guerres civiles liberiennes, Musu cherche à la réunir et se lance dans des aventures avec son petit frère, Varney, qui la suit. Chroniquant son voyage et sa quête de justice lors des procès de présumés criminels de guerre qui se déroulent en dehors du Liberia, Musu est confrontée et frustrée par les différentes conceptions de la justice et la prédominance de l'impunité dans son pays.

Le journal de Musu fait le lien entre le dessin et la lutte contre l'impunité afin d'encourager les liberiens à exprimer leur propre quête de justice. Nous souhaitons, qu’à travers les dessins, les gens soient informés des affaires de criminels de guerre liberiens présumés.

Les personnages du Journal de Musu reflètent les différents sentiments des liberiens dans leur situation d’après-guerre. Le Journal de Musu combine expressionnisme et réalisme magique dans le parcours d'un héros traditionnel pour transmettre l'espoir, la prospérité et la justice que le Liberia peut atteindre à la suite de la poursuite de la justice pénale pour les victimes de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

En outre, en collaboration avec des étudiants de Graduate Institute of International and Development Studies à Genève et de LivArts Visual Arts Academy à Monrovia Civitas Maxima et le Global Justice and Research Project organisent un atelier de dessins pour la justice à Monrovia.

Rédigée par le personnel de Civitas Maxima et du Global Justice and Research Projectet illustrée par JP Kalonjila bande dessinée est le fruit du partenariat entre Civitas Maxima et l'artiste suisse-congolais.

Premier épisode