Pourquoi le renforcement des capacités est un élément essentiel de notre travail

L'une des caractéristiques uniques du travail de Civitas Maxima est la priorité accordée aux efforts de renforcement des capacités, qui sont un élément essentiel de notre mission. Nous collaborons avec des partenaires locaux et renforçons leurs capacités à documenter des crimes dans l'état où ces crimes ont été commis.

Civitas Maxima constate et manifeste la ferme conviction que :

  • Local civil society organizations have a unique and vital understanding of the context and culture, as well as a strong network and the trust of victims, which places them in a unique position to undertake this work; and that
  • L'autonomisation et le renforcement des organisations de la société civile locale sont un apport important qui contribue de manière tangible à un changement durable et à la construction de la paix sur le long terme.
Notre stratégie de renforcement des capacités

Civitas Maxima aims to support, in a concrete and sustainable manner, local organizations in the countries in which we work to build their capacity to become leading local actors in the fight against impunity. The primary focus of Civitas Maxima’s capacity building efforts to date has been in Liberia, with our sister organization, the GJRP, with whom we work on a daily basis to achieve our shared goals. During the course of our partnership, since 2012, the GJRP has become a flagship human rights defender in Liberia, and is increasingly sought after to cooperate with war crimes units all over the world in building cases in the name of Liberian victims of war-time atrocities.

Civitas Maxima’s capacity building efforts focus not only on supporting the development of substantive investigative skills and international crimes expertise in our partner organizations, but also the necessary operational skills required for an independent, professional, and sustainable CSO.

Renforcement des capacités légales et investigatrices

Civitas Maxima veille à ce que le personnel du GJRP reçoive la meilleure formation possible en matière d'enquêtes sur les crimes internationaux. Cela inclut l'envoi d'enquêteurs du GJRP à La Haye pour suivre un cours intensif d'enquêteur international à l'Institut Institute for International Criminal Investigation pour les enquêtes criminelles internationales (IICI). Cet institut de renommée internationale a accueilli le personnel du GJRP grâce à une bourse obtenue par Civitas Maxima. Nous fournissons également à l’équipe du GJRP des formations sur mesure concernant l’investigation, les techniques d’interview et des éléments des crimes.

En outre, les avocats de Civitas Maxima travaillent en permanence avec les enquêteurs du GJRP par le biais de formations informelles sur les techniques d'enquête et d'analyse. Nous organisons également des ateliers ciblés sur des compétences pratiques et des formations plus académiques sur les crimes internationaux. Civitas Maxima a été soutenue dans ce travail par des experts en droit pénal international de l'Université de Nottingham, principalement la professeur Olympia Bekou.

Renforcement des capacités opérationnelles

Civitas Maxima also works to build the GJRP’s operational capacity – including their skills in administration, accounting, human resources, and security. Similar to our continuous support in building their legal and investigative skills, we also provide ongoing informal training in these areas – working on an individual basis with the GJRP team members who undertake the organizations accounting, administrative, and human resources work.

Civitas Maxima travaille également avec le GJRP pour renforcer sa capacité à obtenir et à maintenir du financement de manière indépendante. Alors que Civitas Maxima était initialement responsable de 100 % du budget du GJRP, nous avons aidé le GJRP à obtenir ses premiers financements directs en 2018. Civitas Maxima fournit également un soutien administratif au GJRP pour la gestion de ces subventions. Ainsi, Civitas Maxima donne au GJRP l'occasion de tester sa capacité à attirer et à administrer des subventions de manière indépendante, en vue d'une plus grande autonomie future.